Archives de catégorie : Publications

RursuSpicae : Nouveau numéro sur les encyclopédies médiévales

Nature et morale :
Sources, et postérité homilétique,
des encyclopédies du XIIIe siècle 

 

Le numéro 11 de Rursus, sorti en décembre 2017, consacre la fusion des revues Rursus et Spicae. Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais.

Le nouveau site de la revue RursuSpicae. Transmission, réception et réécriture de textes, de l’Antiquité au Moyen Âge sera prêt en mars sur Revues.org / OpenEdition Journals avec le nouvel ISSN 2557-8839.

Sommaire

  • Avenel, Marie-Agnès, « Les ‘monstres marins’ sont-ils des ‘poissons’ ? Le livre VI du Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré » – Are See Monsters Fishes? Book VI of Thomas of Cantimpré’s Liber de natura rerum
  • Cipriani, Mattia, Questio satis iocunda est : Analisi delle fonti di questiones et responsiones del Liber de natura rerum di Tommaso di Cantimpré – Questio satis iocunda est : Analysis of the sources of the questiones and responsiones of the Thomas of Cantimpré’s Liber de natura rerum
  • Delmas, Sophie, La réception des encyclopédies naturelles dans les sermons au XIIIe siècle. Quelques exemples – The Reception of Natural Encyclopaedias in the Sermons of the thirteenth Century. Some examples
  • Draelants, Isabelle – Frunzeanu, Eduard, Le savoir astronomique et ses sources dans le De mundo et corporibus celestibus de Barthélemy l’Anglais – Astronomical Knowledge and Its Sources in the De mundo et corporibus celestibus of Bartholomeus Anglicus
  • Hamy, Adrienne, La production encyclopédique de Marc d’Orvieto et Juan Gil de Zamora : ressources pour la prédication – Marcus of Orvieto’s and Juan Gil of Zamora’s encyclopedic Production : Resources for Preaching
  • Villaroel, Irene, Las fuentes ocultas del actor en el tratado sobre la scientia moralis del Speculum doctrinale (V-VI) de Vicente de Beauvais – The actor’s secret sources in the treatise on the scientia moralis of Vincent of Beauvais’ Speculum doctrinale (V-VI)

Voir les appels à contributions en cours sur le site.
Un prochain appel à contributions portera encore sur les contenus naturalistes des encyclopédies du XIIIe siècle.

Nouvelle édition, en ligne, des versions auctoriales du « Liber de natura rerum » de Thomas de Cantimpré

Liber de natura rerum, Ms. London, British Libr., Harley 3717, f. 1r

Le projet SourcEncyMe (Sources des Encyclopédies Médiévales) progresse!

Page de consultation du Liber de natura rerum sur SourcEncyMe

Nous avons le plaisir de vous annoncer deux grandes avancées de ce corpus latin dont l’objectif est la caractérisation du patrimoine intellectuel des encyclopédies médiévales par l’identification de leurs sources :

La mise en ligne des versions « auctoriales » du Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré
(c’est-à-dire les stades de rédaction de l’encyclopédie que H. Boese avait édité comme « versions I et II »), sous la forme d’une nouvelle édition critique par Mattia Cipriani. Cette édition distingue quatre stades de rédaction d’auteur, d’après quatre manuscrits principaux.

Liber de natura rerum, Ms Brugge, Stadbibl. 410, f. 4v

Lidentification complète de toutes les sources du Liber de natura rerum,
c’est-à-dire près de 170 sources différentes, principalement de philosophie naturelle et de médecine, mises en œuvre par le compilateur pour la rédaction de son encyclopédie. Ses interventions d’auteur ont également été mises en évidence par le travail de M. Cipriani. Ce travail d’identification porte à retarder la datation de la rédaction du Liber jusqu’aux années 1250.

Liber de natura rerum, Ms. London, British Libr., Harley 3717, f. 2r

Ce travail a été réalisé durant un séjour post-doctoral financé par le LabEx Hastec à l’Atelier Vincent de Beauvais, au sein de l’Institut de recherche et d’histoire des textes à Paris, sous la supervision d’Isabelle Draelants.

NB : Le texte de ces versions du Liber de natura rerum fera encore l’objet de modifications, légères, du point de vue de certains choix de leçons critiques, de la ponctuation et de la mise en évidence de certains ajouts de la main du compilateur, avant la publication de l’édition critique définitve. En outre, il arrive que les éditions utilisées pour l’identification de certaines sources ne soient pas toujours les éditions de référence, mais les renvois aux éditions de référence pour chaque source y seront substituées peu à peu pour correspondre à celles qui seront utilisées pour l’apparat de l’édition critique définitive.

Le site SourcEncyMe donne également accès à la version tardive « Thomas III. » de l’encyclopédie naturelle de Thomas de Cantimpré, dans le texte critique établi avant 1993 par K. Vollmann et H. Hünemörder.
Après la reprise de ce travail, l’édition définitive de cette version par Rudolf K. Wiegand, J. Deus et H. Ulmschneider vient de paraître chez Reichert (coll. Wissensliteratur im Mittelalter, 54.1). 

Fusion de la revue Spicae avec la revue Rursus

Dijon BM 179 f. 75 moine convers moissonneur
Lors de la réunion du comité de rédaction de la revue Spicae. Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais,
du 24 février 2014, il a été décidé de fusionner la revue Spicae avec la revue Rursus. Poiétique, réception et réécriture des textes antiques, disponible sur le portail de diffusion Revues.org. Les deux revues ont un profil éditorial comparable, la première pour le Moyen Âge, la seconde pour l’Antiquité ; en outre, une partie des membres de leurs comités éditoriaux collaborent sur des projets scientifiques communs. Fusionner les deux revues permet de toucher un public plus large et de garantir une parution nourrie. Le prochain numéro prévu dans la revue Spicae sortira à l’automne sur Revues.org (après la parution de deux autres numéros prévus de Rursus). La revue fusionnée portera désormais le sous-titre Transmission, réception et réécriture de textes, de l’Antiquité au Moyen Âge et paraîtra sous forme de numéros thématiques.

 

Vincent de Beauvais et le Grand Miroir du monde

51D2DBNWE1L._SX314_BO1,204,203,200_

M. PAULMIER-FOUCART, M.-C. DUCHENNE (coll.), Vincent de Beauvais et le Grand Miroir du monde, Turnhout, Brepols, 2004 (Témoins de Notre Histoire), 375 p.

L’ouvrage présente le Speculum maius, appelé «la plus Grande Encyclopédie du Moyen Âge», écrite dans les années 1230-1260. Ce Grand Miroir du monde est une œuvre de commande et un produit d’atelier; Vincent de Beauvais, frère prêcheur de la première génération, en est le maître d’œuvre, sous l’impulsion probable d’un des premiers Maîtres universitaires de l’Ordre, Hugues de Saint-Cher. Continuer la lecture

Tableau comparatif des deux éditions du «Speculum naturale»

Ce tableau donne les titres des trente livres de la pars naturalis du Speculum maius version bifaria (vers 1244/Natb) incluant la matière doctrinale et, semble-t-il, une partie morale qui donnera lieu à la fin du siècle à l’écriture du Speculum morale, de facture tout à fait différente et la correspondance avec ceux du Speculum naturale et du Speculum doctrinale (version trifaria, vers 1259). Continuer la lecture