Archives de catégorie : Encyclopédisme médiéval

Journée d’études « La réception du Physiologus dans les encyclopédies médiévales » – The Reception of the Physiologus in Mediaeval Encyclopaedias

Physiologus de Bern

Bern, Bürgerbibl., Cod. 318

14 juin 2017 à l’Institut de recherche et d’histoire des textes,
dans le cadre du projet SourcEncyMe
et de la réunion du Groupe de recherche international Zoomathia.

Org. Isabelle Draelants

9h45 – 12h30 L’utilisation du Physiologus dans les encyclopédies médiévales – Communications

Paris, Bibliothèque de la Sorbonne, ms. 53, f. 1.

Introduction – Accueil
Isabelle Draelants : Les progrès du corpus SourcEncyMe (Sources des encyclopédies médiévales – corpus annoté)

10h15 Emmanuelle Kuhry : le Physiologus dans les Recueils de propriétés (c. 1230-40) [résumé]
10h45 Mattia Cipriani : le Physiologus chez Thomas de Cantimpré (c. 1240-50) [résumé]

11h15-11h30 : Pause

11h30 Elisa Lonati : Barthélemy l’Anglais connaît-il le Physiologus ? Etat des lieux [résumé]
12h00 Beatrice Amelotti : Le Physiologus et les sources zoologiques dans la Summa de exemplis et similitudinibus rerum de Giovanni da San Geminiano (avant 1317) [résumé]

12h30 : Buffet à l’IRHT

13h45-18h00 Bilan et prospective du Groupe de recherche international (GDRI) Zoomathia, Zoomathia Annual Meeting 2017

Org. Zoomathia – A. Zucker

13h45 Overview on Zoomathia activites in 2017 – Major achievements of the program (2014-2017)

14h15 Miled Rousset, New functionalities of Opentheso : Enriching and Sharing Repositories
14h45 Mathieu Saby, Constructing a Searchable Corpus on Ancient Zoology
15h15 Eduard Frunzeanu, History of Texts and Interoperability of Metadata : Some Challenges of Biblissima Project
15h45 Pietro Li Causi, The Palermo Experience (Secondary School Annotation of a Zoological Text)

16h10-16h30 Pause

16h30 Emmanuelle Kuhry, Physiologus Project on Stemmatology. Results and Perspectives
17h00 Matthias Macé, Trying to Modelling Historical Data on Horse Diversity: First Attempts Using Fourier Transform
17h30 Thierry Buquet, New Developments of ICHTYA Project and Collaboration with Biologists

18h00-18h30 Information on Renewal request for Zoomathia – Perspectives and General discussion

Dîner au Quartier Latin

Le «Compendium philosophiæ» ou «Compilatio de libris naturalibus Aristotelis»

Aristote, Marseille, BM, ms. 89, f. 63-66.

Aristote, Marseille, BM, ms. 89, f. 63-66.

La thèse d’Emmanuelle KUHRY « La philosophie naturelle dans la Compilatio de libris naturalibus Aristotelis (Compendium philosophiae) : Édition, histoire et étude d’un texte encyclopédique du XIIIe s. », soutenue le 10 janvier 2014 à l’Université de Lorraine – Nancy et menée sous la codirection d’Isabelle Draelants, directrice de recherches au CNRS et directrice du Centre de Médiévistique Jean-Schneider (Université Nancy2-CNRS), et de Catherine Jacquemard, Professeur de l’Université de Caen-Basse-Normandie, a pour objectif l’édition et l’étude du Compendium philosophiae ou plutôt Compilatio de libris naturalibus Aristotelis et aliorum quorumdam philosophorum, compilation anonyme de type encyclopédique et rédigée en latin, vraisemblablement vers le milieu du XIIIe siècle. Continuer la lecture

Vincent de Beauvais et le «Speculum maius»

Vincent de Beauvais, Speculum historiale, Médiathèque du Grand Troyes, ms. 464, f. 13.

Vincent de Beauvais, Speculum historiale, Médiathèque du Grand Troyes, ms. 464, f. 13.

Le Speculum maius du dominicain Vincent de Beauvais est sans conteste la plus grande encyclopédie médiévale, héritière des Étymologies d’Isidore de Séville, du mouvement naturaliste du 12e s. et des efforts d’organisation des chanoines de Saint-Victor. Continuer la lecture

L’encyclopédisme médiéval

Barthélémy l’Anglais, De Proprietatibus rerum, Autun, BM, ms. 32, f. 132v.

Barthélémy l’Anglais, De Proprietatibus rerum, Autun, BM, ms. 32, f. 132v.

Les encyclopédies latines étudiées à l’Atelier s’inscrivent dans l’effort d’organisation des connaissances qui marque le XIIIe siècle européen, au moment où se mettent en place les structures de l’état moderne et se créent les universités et les collèges nourris des savoirs antiques et des connaissances arrivées via les traductions arabo- et greco-latines. Continuer la lecture