Documentation sur l’histoire des versions ‘bifaria’ et ‘trifaria’ du Speculum maius

Vers 1244, le Speculum maius se présente comme une œuvre en deux parties, pars naturalis et pars historialis. Il est hasardeux de dire dans quelle mesure cette première “édition” de l’œuvre a été réellement achevée et diffusée. Il est cependant certain qu’elle a existé comme telle, tant dans sa partie naturelle que dans sa partie historique. Les deux parties contiennent chacune trente-deux livres.

La pars naturalis de cette version dite bifaria n’est malheureusement que partiellement conservée. Les deux manuscrits Bruxelles B.R. 18465 (XIVe s., provenant de l’abbaye Saint-Martin de Tournai) et B.R. 9152 (XVe s., provenant de l’abbaye Saint-Laurent de Liège) font connaître : le prologue, i.e. le Libellus apologeticus, très explicite quant à la nature du projet et à la manière de faire (livre I), la table des chapitres des livres II à XIII, le texte des livres II à VIII, soit les quatre premiers jours de la création.

La pars historialis a été mieux préservée. Les trente livres sont connus par l’intermédiaire de deux familles de manuscrits (versions dites de Dijon et de Klosterneuburg) menant le récit historique jusqu’en 1244 (puis à la fin des temps). L’analyse de cette première version a été menée par J.B. Voorbij, Het ‘Speculum Historiale’ van Vincent van Beauvais. Een studie van zijn ontstaansgeschiedenis, Groningen, 1991 (résumé en anglais, p. 389-394).

Avant 1259, Vincent de Beauvais revoit complètement le texte du Speculum maius et l’organise en trois parties : naturale, historiale et doctrinale.

Un livre de synthèse écrit à l’Atelier reprend l’essentiel des acquis sur le “Grand Miroir du Monde” qu’est le Speculum maius, et en offre de nombreux extraits en traduction : M. Paulmier-Foucart, avec la coll. de M.-Ch. Duchenne, Vincent de Beauvais et le Grand Miroir du Monde, Turnhout, Brepols, 2004 (Témoins de notre histoire).

En savoir +

  1. Documentation sur la version bifaria du Speculum naturale (c. 1244)
  2. Sommaires des trois Specula dans la version trifaria (éd. Douai 1624)
  3. Tableau comparatif de la matière de la bifaria vers la trifaria
  4. Liste indicative des sources du Speculum maius

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.